| 
 

 Nous manquons denseignants de franais

         






: 1870
: 38
:
: 03/03/2008

: Nous manquons denseignants de franais    10, 2008 8:34 am

Flux RSS

Imprimer



Nous manquons denseignants de franais


Libert : Par quoi se caractrise la rentre scolaire 2008/2009 ?M. Boubekeur Benbouzid : Je voudrais tout dabord vous remercier ainsi que toute lquipe de votre journal pour laccueil que vous moffrez dans vos colonnes loccasion de cette rentre scolaire qui constitue lvnement le plus en vue de la rentre sociale. Je me sens honor par votre invitation, qui me permettra travers mes rponses vos questions de fournir vos lecteurs des informations peut-tre des rponses leurs attentes sur ce secteur vital de la socit quest celui de lducation. Le secteur de lducation intresse tous les foyers car cest lui quils confient ce quils ont de plus cher, leurs enfants pour leur instruction, leur ducation, leur formation citoyenne, leur prparation la vie sous toutes ses facettes. Je profite de lhospitalit de votre quotidien pour saluer par son canal lensemble de la communaut ducative et, surtout, pour exhorter les parents dlves continuer montrer un vif intrt la scolarit et lducation de leurs enfants, stimuler, suivre et contrler leur progression et leurs performances tout au long de leur cursus. Car une ducation russie constitue assurment une vie personnelle, professionnelle et sociale russie. Je madresse aussi aux lves et aux enseignants, acteurs et partenaires indissociables du processus denseignement et dapprentissage, pour leur souhaiter une bonne rentre des classes et, surtout, pour leur demander, chacun dans son rle, de la constance dans le travail et leffort. Pour revenir votre question, je voudrais vous dire demble que la prsente rentre scolaire se distingue de celle des annes prcdentes sous plusieurs aspects :
Premirement, le secteur aura faire face quelques tensions en rapport avec les conditions daccueil dans les collges de la double cohorte dlves issus de la 6e anne fondamentale (extinction de lancien rgime) et de la 5e anne primaire (nouveau rgime). Des mesures palliatives oprationnelles ont t dcides dans le cadre du suivi des constructions scolaires et de la prparation de la rentre ;
Deuximement, lducation prparatoire connatra, dans le cadre de sa gnralisation progressive, un bond quantitatif et qualitatif sans prcdent, en accueillant plus de 433 000 enfants de la tranche dge de 5 6 ans, qui seront encadrs par prs de 17 000 enseignants pralablement recycls aux spcificits de ce niveau dducation et lutilisation des moyens denseignement sy rapportant (programmes, manuels, autres matriels didactiques) ;
Troisimement, la bataille de la qualit sera renforce travers un train de mesures tendant dynamiser la fonction dvaluation dans ses diffrents champs daction, amliorer ladministration et la gestion du secteur tous les niveaux, en sappuyant sur des normes reconnues et des indicateurs qualitatifs, institutionnaliser laccompagnement, le soutien et la remdiation pdagogique certains niveaux denseignement et selon des formes adaptes, redorer le blason de la formation continue non seulement au niveau acadmique, mais aussi aux plans psychopdagogique, mthodologique et dantologique, poursuivre la dotation des tablissements scolaires en quipement informatique et dvelopper lutilisation de TICE et, enfin, rorienter les missions des diffrents corps dinspection dans le sens dune plus grande efficacit de leur action.

Lanne dernire, des lves de 3e anne secondaire sont descendus dans la rue pour dnoncer la lourdeur des programmes. Vous aviez promis de prendre en charge le problme. Quelles sont les dispositions prises dans ce sens ?
En effet, jai promis de prendre en charge ce problme et jai tenu ma promesse. Mon premier engagement propos de la prsume surcharge des programmes tait de veiller ce que les sujets du baccalaurat ne portent que sur des contenus denseignement effectivement tudis en classe par la totalit des lves concerns. À cet effet, les programmes de toutes les disciplines et dans toutes les filires sont passs au crible, des amnagements ont t oprs, des rpartitions annuelles ont t tablies, le collationnement a t effectu wilaya par wilaya et lyce par lyce sous lgide des directeurs de lducation formellement responsabiliss avec le concours du corps inspectoral coordonn par linspection gnrale du ministre, enfin, le fruit des travaux a t valid et approuv par la confrence nationale avant dtre diffus tous les tablissements denseignement secondaire du territoire national. Mon deuxime engagement visait viter, dans les sujets, toute question se rapportant directement, explicitement, une spcificit de lapproche par les comptences (qui sous-tend lensemble des programmes et manuels scolaires de la rforme). Mon troisime engagement garantissait aux candidats au baccalaurat deux sujets au choix dans toutes les matires prvues lexamen. Une rallonge horaire de 30 minutes pour chaque preuve, pour compenser le temps consacr la lecture des deux sujets et faire le choix, fut dcide et annonce par tous les canaux de communication. En plus des mesures pdagogiques que je viens dnoncer, jai galement pris des mesures organisationnelles dans le souci damliorer le droulement des diffrentes phases de lexamen. Cette anne, le suivi des classes de terminale sera renforc. Le systme mis en uvre lanne passe sera perfectionn et reconduit pour mieux prparer les candidats au bac.

Quelles sont les mesures prises par votre dpartement au sujet des lves de terminale, issus de lancien systme, qui ont chou lanne dernire leur baccalaurat ?
Permettez-moi tout dabord de vous rappeler ainsi quaux lecteurs, que les ajourns de lancien systme la session de juin 2008 ont dj t ajourns la session de juin 2007, cest--dire que pour la session de juin 2009, ils passeraient le bac pour la troisime fois. Ce que ni lancien systme ni le nouveau auraient permis. Par consquent, ils constituent des sortants du secteur qui ne sont plus scolariss. Cependant, nous continuerons organiser le baccalaurat de lancien systme pendant un certain nombre de sessions (qui ne saurait excder cinq) et ils pourront sy prsenter en qualit de candidats libres. Sagissant des candidats ajourns la session de juin 2008, relevant du nouveau systme, ils sont tous autoriss redoubler la 3e anne secondaire. Une directive ministrielle a t adresse, dans ce sens, aux directeurs de lducation.

Les syndicalistes autonomes menacent par une rentre houleuse si le gouvernement refuse de tenir ses engagements, notamment la rvision de la grille des salaires et la rapidit dans llaboration du statut particulier...
À ce propos, je dois apporter la prcision suivante : le statut particulier a t labor par une commission ad hoc qui a appel en consultation les syndicats agrs du secteur et qui a tenu compte de lensemble des propositions avances par ces derniers. Donc, en dernier ressort, ce statut est le leur, car il a t labor par eux-mmes. De plus, par dfinition, tout statut particulier contient non seulement les dispositions relatives aux droits et aux obligations, les dfinitions des tches des diffrents corps, les modes daccs, les rgles rgissant les promotions et le droulement de la carrire, mais aussi les lments qui permettent de dterminer la rmunration. Le projet labor par la commission ad hoc a t transmis, pour finalisation, la direction gnrale de la Fonction publique en temps opportun. Lapprobation par le conseil du gouvernement est imminente.

À plusieurs reprises, vous avez dclar que le secteur de lÉducation souffre dun dficit dencadrement, notamment denseignants en langue franaise. Pensez-vous que le concours lanc en juillet dernier rglera ce manque ?
En effet, le secteur de lducation manque denseignants de franais, surtout pour le primaire et particulirement dans les rgions enclaves. Pour le moment, les concours de recrutement ne font quattnuer le dficit, car loffre est suprieure la demande. Les raisons remontent jusqu lorientation des nouveaux bacheliers vers les filires de lenseignement suprieur : jusqu un pass rcent, peu duniversits possdaient des dpartements de langue franaise et, par-dessus le march, ces rares dpartements de langue franaise ne faisaient pas le plein. Pour combler quelque peu le dficit en enseignants de franais, le secteur a recouru des sortants de luniversit possdant un diplme en interprtariat, ou ayant fait leurs tudes en franais, ou des retraits de la spcialit. À moyen terme, le problme se rsorbera progressivement grce louverture de dpartements de franais et au renforcement de leur encadrement dans la totalit des facults des lettres existantes ; lattribution de logements de fonction, particulirement dans le Sud, pourrait tre une mesure incitative de premier ordre.

Le problme des enseignants contractuels, qui a t au cur de lactualit nationale cet t, reste toujours pos, dans la mesure o certains professeurs non dtenteurs de diplmes denseignement sont exclus de facto. Quel est leur avenir, sachant quils ont travaill depuis des annes dans le secteur ?
Le problme des enseignants contractuels doit tre apprhend sous langle rglementaire, loin du domaine affectif ou motionnel. La rglementation dispose que pour
tre recrut en qualit denseignant stagiaire, il faut, soit avoir complt une formation dans une institution de formation denseignants : institut de formation et de perfectionnement des matres (pour le primaire) ou École normale suprieure (pour le moyen et le secondaire), soit possder un diplme denseignement suprieur ouvrant droit participer au concours de recrutement des professeurs certifis de lenseignement fondamental (pour enseigner au primaire et au moyen), ou au concours de recrutement des professeurs denseignement secondaire et tre admis au dit concours. Ceux qui ne satisfont pas aux dispositions que je viens dnoncer ne peuvent aspirer, dans le domaine de lenseignement, qu des emplois contractuels temporaires, cest--dire dure limite, donc rvocables. Il est vrai qu deux reprises dans le pass, une mesure dintgration a t dcrte dans le gouvernement au profit des enseignants contractuels, titre exceptionnel, car il existait un dficit en encadrement. Ce qui nest plus le cas aujourdhui. En outre, cela ne peut, en aucun cas, constituer un prcdent judiciaire pour tre invoqu comme cas de jurisprudence.

Vous avez dclar que le prscolaire sera obligatoire partir de la rentre 2009. Quelles sont les mesures prises dans cette perspective ?
Je ne me souviens pas avoir dclar que le prscolaire allait tre obligatoire partir de la rentre 2009. Par contre, je suis certain davoir annonc que la gnralisation de lducation prparatoire au profit des enfants gs de cinq ans allait connatre une forte acclration partir de 2008-2009. Je vous renvoie ma rponse votre premire question pour mesurer limportance de leffort consenti, ce qui nest, dailleurs, que le reflet des dispositions stipules par la loi dorientation sur lducation nationale promulgue en janvier 2008.

Dans la wilaya de Tizi Ouzou, pas moins de 39 coles primaires ont t fermes. Quelle est lvolution de ce phnomne qui sest manifest depuis quelques annes et comment lexpliquez-vous ?
Il y a, en effet, plusieurs coles fermes dans la wilaya de Tizi Ouzou, mais pas uniquement Tizi Ouzou. D'ailleurs, le phnomne nest pas nouveau, il a t observ en plusieurs endroits du territoire dans les annes 1970, 1980 et 1990. Lorsquon dcide de fermer une cole, cest quil ny a pas dlves ou quil ny a pas assez dlves pour la maintenir ouverte. Ceci est une rgle applique dans la plupart des pays. Sil ny a pas assez dlves ou pas du tout dlves, cest que la localit dimplantation de ladite cole sest fortement dpeuple pour diverses raisons ; inopportunit de limplantation de lcole faite pour des raisons subjectives, exode rural vers le chef-lieu de la commune, de la dara, de la wilaya, ou tout autre agglomration possdant de meilleures commodits de vie (commerces, transports, administrations...), regroupement de populations pour raisons scuritaires, risques majeurs ou catastrophes naturelles, etc.

Cette anne, le problme des coles prives ne sest pas pos. Faut-il conclure que votre dpartement a trouv une solution radicale ?
Cest vrai, cette anne, on na pratiquement pas enregistr de cas de non-respect de la loi dans la gestion et le fonctionnement des coles prives. Cela ne relve pas dune solution miracle, mais il semblerait que la dcantation des rgles dictes par la lgislation et la rglementation en la matire se soit faite et que les gestionnaires les aient assimiles. Mais nous ne baissons pas la garde, linspection et le contrle continuent, vigilance oblige.




--------------------------------------------------------------------------------









10-09-2008
Liberte - N. A.

_________________




    
relis12




: 2
: 32
: 28/10/2009

: : Nous manquons denseignants de franais    28, 2009 4:10 am

merci de votre sujet.
je suis licence en traduction et je cherche un poste de travail comme enseignat
    
 
Nous manquons denseignants de franais
          
1 1
 
-
» franais LMD ..l'universit de djelfa
» Pourquoi billons-nous et pourquoi est-ce contagieux
» La plus grande bibliothque des livres Franais
» La littrature maghrbine
» alghaz 3la hsab 3a9lak

:
 ::  -