| 
 

  2010

         
abou malek





: 51
: 40
: 20/06/2009

: 2010    16, 2009 8:45 pm

    
34




: 589
: 44
: 03/04/2008

: : 2010    16, 2009 10:10 pm


: http://www.unpef.com/
    
Irdak




: 687
: 45
:
: 13/08/2008

: : 2010    17, 2009 8:31 pm

_ _
Quatre nouvelles primes pour les enseignants






Les enseignants et les travailleurs du secteur de lducation devront bnficier de quatre nouvelles primes. La commission mixte (compose des reprsentants du ministre, de lUnpef et du Cnapest) charge du nouveau rgime indemnitaire vient de finaliser la mouture initiale de ce texte. La commission charge dtudier le nouveau rgime indemnitaire a finalis hier (mardi, ndlr) son travail. Les syndicats ont russi garder les quatre indemnits existantes et imposer quatre nouvelles primes , affirme Messaoud Amraoui, charg de communication de lUnpef. Il sagit, selon lui, de lindemnit de contrainte pdagogique et sociale (ICPS), de lindemnit de socialisation (IS), de lindemnit des activits et tches complmentaires et celle relative au suivi de lvaluation et dorientation (ISEO). Les primes seront calcules, selon lui, selon le nouveau salaire de base. Notre interlocuteur se montre ainsi satisfait du rsultat et tient rassurer les enseignants et les travailleurs de lducation. Nous avons exig un rgime indemnitaire qui leur garantira une vie digne.
Nous avons demand le plafond , assure-t-il sans donner plus de prcisions. Nous ne voulons pas communiquer le niveau de salaire demand avant quil soit avalis par le gouvernement , explique-t-il. Abondant dans le mme sens, Messaoud Boudiba, charg de la communication du Cnapest, se montre toutefois moins optimiste. Pour lui, certes la mouture adopte par la commission mixte est satisfaisante, mais le texte risque dtre charcut au niveau de la commission ad hoc (une structure compose des reprsentants de la DGFP, du ministre des Finances et du ministre de lEducation) qui doit examiner et adopter le nouveau rgime indemnitaire. En dpit des entraves que nous avons rencontres, nous avons pu imposer nos revendications au niveau de la commission mixte. Mais nous craignons que le gouvernement rejette certaines des propositions contenues dans la mouture initiale , dit-il. Selon lui, les ngociations ont but sur un certain nombre dcueils, en particulier la circulaire de Ahmed Ouyahia et la grille des salaires. Les salaires bas imposs dans le cadre de ladite grille nous ont empchs de demander des salaires encore plus levs , dplore-t-il.
Gestion des uvres sociales par les travailleurs
Les deux autres commissions, charges de la question des uvres sociales et de la mdecine du travail, nont pas encore peaufin leurs rapports. Mais des ides gnrales ont t dgages. Ainsi, pour la gestion des uvres sociales, la commission propose, selon Messaoud Amraoui, de confier cette tche aux reprsentants des travailleurs. Les syndicats, eux, ne joueront quun rle de contrleur. La gestion de largent des uvres sociales ne sera pas confie ladministration. Ce sont les travailleurs qui sen chargeront en lisant, parmi eux, les personnes qui prendront en charge cette question , souligne-t-il. Pour la mdecine du travail, la structure charge de son traitement suggre la mise en place, ds le mois de septembre 2010, de services de mdecine de travail dans les 48 wilayas du pays. Le syndicat demande galement la conclusion daccords avec les hpitaux et les cliniques pour une prise en charge des travailleurs de lducation , ajoute notre interlocuteur.
    
Irdak




: 687
: 45
:
: 13/08/2008

: : 2010    17, 2009 8:38 pm

_ _








Quatre nouvelles primes pour les enseignants









Les enseignants et les travailleurs du secteur de lducation devront bnficier de quatre nouvelles primes. La commission mixte (compose des reprsentants du ministre, de lUnpef et du Cnapest) charge du nouveau rgime indemnitaire vient de finaliser la mouture initiale de ce texte. La commission charge dtudier le nouveau rgime indemnitaire a finalis hier (mardi, ndlr) son travail. Les syndicats ont russi garder les quatre indemnits existantes et imposer quatre nouvelles primes , affirme Messaoud Amraoui, charg de communication de lUnpef. Il sagit, selon lui, de lindemnit de contrainte pdagogique et sociale (ICPS), de lindemnit de socialisation (IS), de lindemnit des activits et tches complmentaires et celle relative au suivi de lvaluation et dorientation (ISEO). Les primes seront calcules, selon lui, selon le nouveau salaire de base. Notre interlocuteur se montre ainsi satisfait du rsultat et tient rassurer les enseignants et les travailleurs de lducation. Nous avons exig un rgime indemnitaire qui leur garantira une vie digne.
Nous avons demand le plafond , assure-t-il sans donner plus de prcisions. Nous ne voulons pas communiquer le niveau de salaire demand avant quil soit avalis par le gouvernement , explique-t-il. Abondant dans le mme sens, Messaoud Boudiba, charg de la communication du Cnapest, se montre toutefois moins optimiste. Pour lui, certes la mouture adopte par la commission mixte est satisfaisante, mais le texte risque dtre charcut au niveau de la commission ad hoc (une structure compose des reprsentants de la DGFP, du ministre des Finances et du ministre de lEducation) qui doit examiner et adopter le nouveau rgime indemnitaire. En dpit des entraves que nous avons rencontres, nous avons pu imposer nos revendications au niveau de la commission mixte. Mais nous craignons que le gouvernement rejette certaines des propositions contenues dans la mouture initiale , dit-il. Selon lui, les ngociations ont but sur un certain nombre dcueils, en particulier la circulaire de Ahmed Ouyahia et la grille des salaires. Les salaires bas imposs dans le cadre de ladite grille nous ont empchs de demander des salaires encore plus levs , dplore-t-il.
Gestion des uvres sociales par les travailleurs
Les deux autres commissions, charges de la question des uvres sociales et de la mdecine du travail, nont pas encore peaufin leurs rapports. Mais des ides gnrales ont t dgages. Ainsi, pour la gestion des uvres sociales, la commission propose, selon Messaoud Amraoui, de confier cette tche aux reprsentants des travailleurs. Les syndicats, eux, ne joueront quun rle de contrleur. La gestion de largent des uvres sociales ne sera pas confie ladministration. Ce sont les travailleurs qui sen chargeront en lisant, parmi eux, les personnes qui prendront en charge cette question , souligne-t-il. Pour la mdecine du travail, la structure charge de son traitement suggre la mise en place, ds le mois de septembre 2010, de services de mdecine de travail dans les 48 wilayas du pays. Le syndicat demande galement la conclusion daccords avec les hpitaux et les cliniques pour une prise en charge des travailleurs de lducation , ajoute notre interlocuteur.
    
 
2010
          
1 1
 
-
»  2010
»  2010
»  2010
»  2010
»  2010

:
 ::  - -