| 
 

 greve des enseignants

         
didi11





: 76
: 40
: 22/01/2010

: greve des enseignants    27, 2010 9:34 pm

Cet nime dbrayage l'appel des syndicats autonome est un vritable
camouflet au syndicat historique, un des satellites du pouvoir, qu'est
lunion gnrale des travailleurs algriens (UGTA). Pour preuve le
corps enseignant dans sa majorit, a jet la craie depuis dimanche
dernier et ce pour toute une semaine, reconductible si les pouvoirs
publics continuent faire la sourde oreille. Ds le premier jour, Benbouzid annona pour casser le mouvement au
taux de 33%. C'est ce qu'on appelle une fuite en avant, en refusant
d'admettre la ralit. Mme devant l'ampleur du mouvement le
gouvernement s'entte ne pas reconnatre leur lgitimit et leur
reprsentativit. Comme toujours la grve a t dclare illgale, et
des convocations auraient mme t envoyes par la justice. Benbouzid
qui a reu ces syndicats avant le dclenchement de la grve deux
reprises, auraient signifi que leurs revendications le dpassaient. Au
troisime jour de grve, le taux aurait atteint 90%, des enseignants
ont t tabasss par la police, le ministre a annonc des ponctions
sur les salaires, la justice a dclar la grve illgale et aurait
envoy des convocations comparatre.
Le grand perdant dans cette affaire est sans conteste l'UGTA, tout
au moins pour linstant. Pris de panique devant l'ampleur du dbrayage,
sans lui, des syndicalistes ont t envoys sillonner les
tablissements pour casser la grve. Munis de piles de cartes
d'adhsion, il y en a mme qui ont us de violence verbale l'encontre
des grvistes. On les comprend, il y a la gestion des uvres sociales
de l'ducation (des milliards de centimes) qui est en jeu, et ils ne
veulent pas lcher. Il y a boire et manger, dautant plus que la
gestion est plus que jamais opaque. Si demain il y avait une commission
d'enqute, on constaterait l'ampleur des prjudices causs aux
travailleurs de l'ducation. L'une des revendications des syndicats
autonomes est d'ailleurs la fin de ce monopole, et une gestion
transparente laquelle ils seront associs. Ils exigent galement la
rvision des salaires et le maintien de leffet rtroactif du rgime
indemnitaire comme prvu (Celui-ci a t supprim sur une simple
directive du 1er ministre). Cest du vol , Ltat veut tout
simplement nous voler , Cest de larnaque ! , Dire que les
dputs touchent 30 millions de centimes par mois, juste pour aller
lever la main (pour dire oui) de temps autre, lassemble
nationale. Ce sont l les commentaires de quelques enseignants.
C'est dans ce climat que le gouvernement a annonc la runion
prochaine (le 3 dcembre) de la tripartite comme ils se plaisent la
nommer. Il s'agit d'une runion qui regroupe le gouvernement, l'UGTA et
le patronat, pour ngocier notamment le relvement des salaires.
Mais la chanson tout le monde la connat, il faut s'attendre un
cadeau consistant du gouvernement pour tirer d'affaire ce syndicat
fantoche, qui ne reprsente que ceux qui sucent l'argent des
cotisations des enseignants. Sidi Sad sortira encore de la runion
comme lors des prcdentes avec un large sourire, pour annoncer devant
les micros de la tlvision dpche cet effet: Nous avons arrach
ceux-ci, et cela... Les syndicats autonomes tirent sur le gibier et
c'est l'UGTA qui le ramasse et sen empare. Pris de court, on ne serait
pas surpris que le gouvernement avance la date de cette tripartite,
sans associer les syndicats autonomes.
L'UGTA n'est plus un syndicat au sens propre du mot (comme le
voulait son fondateur Assat Idir en 1956), c'est comme toutes ces
organisations de masse cres par le FLN quand il tait l'unique parti
(UNPA pour les paysans, UNFA pour les femmes, UNJA pour la jeunesse
etc), pour encadrer la population et la maintenir docile. A t-on jamais
vu un syndicat faire campagne pour un candidat la prsidence? Sidi
Sad lui a fait mme des meetings. Ce syndicat a toujours agi sur
injonction du pouvoir. Il simule alors un appel la grve, au bout de
deux ou trois jours on l'appelle pour ngocier, et on sort avec des
dcisions en faveur des travailleurs. Le gouvernement fait ainsi d'une
pierre deux coups: il augmente les salaires ce qu'il a de toute faon
envisag, et donne par la mme plus de crdit au syndicat. Cette fois
encore ne drogera pas la rgle, et l'UGTA continuera mme aprs la
gifle qu'il vient de recevoir, reprsenter les travailleurs
contre vents et marais. Tout comme ces autres associations et autres
institutions qui nexistent que par elles-mmes, quy a t-il de
lgitime dans notre cher pays ? Mme Dalalou, le prsident de
lassociation nationale des parents dlves, sest mis de la partie.
Dans une dclaration il a accus les enseignants de prendre en otage
les lves , alors quil est cens prendre le parti des grvistes.
Pour qui roule donc cet homme, et depuis le temps est-il seulement
encore parent dlve, pour rester la tte de lassociation ?
NB: Nous venons dapprendre que suite labsence de dialogue, et au
mutisme des pouvoirs publics, la grve est reconduite pour une autre
semaine. Le pouvoir nacceptera pas de discuter, encore moins de cder,
car ce serait renier lUGTA, signer mme son arrt de mort, et cela
jamais, il a trop besoin de lui.
Par Mus
    
Irdak




: 687
: 45
:
: 13/08/2008

: : greve des enseignants    27, 2010 10:17 pm

C'est du 3Bla-Bla"
    
 
greve des enseignants
          
1 1
 
-
» 

:
 ::  -