المنتدى الأول للأساتذة المجازين في الجزائر

هذا المنتدى يهتم بمشاكل و طلبات و اقتراحات الأساتذة المجازين
 
الرئيسيةبحـثالتسجيلدخول

شاطر | 
 

 Benbouzid impose le couvre-feu aux syndicats

استعرض الموضوع السابق استعرض الموضوع التالي اذهب الى الأسفل 
كاتب الموضوعرسالة
Irdak
عضو ماسي


ذكر
عدد الرسائل : 687
العمر : 45
الموقع : بجاية
تاريخ التسجيل : 13/08/2008

مُساهمةموضوع: Benbouzid impose le couvre-feu aux syndicats   الجمعة أبريل 09, 2010 7:11 am

Éducation : Benbouzid impose le couvre-feu aux syndicats






Une note ministérielle datée du 2 mars dernier a été envoyée aux directeurs de wilaya de l’éducation pour geler momentanément les activités syndicales au sein de l’ensemble des établissements scolaires. Une note que certains directeurs de l’éducation affirment n’avoir pas reçue. « C’est une procédure lancée pendant les journées de grève. C’est tout à fait normal d’interdire l’accès aux syndicalistes dans la mesure où la relation de travail est rompue et de ce fait ils ne peuvent pas avoir une autorisation d’accès, particulièrement ceux qui ne font pas partie de l’établissement », explique un directeur de l’éducation.




Côté syndicat, c’est autre un son de cloche. Hier, à titre d’exemple, plusieurs syndicalistes, munis de leurs autorisations habituelles délivrées par leurs académie respectives, ont été interdits d’accès à l’intérieur des établissements, apprend-on de sources syndicales. Un fait que Boudjenah, président du Syndicat national des travailleurs de l’éducation (SNTE), dénonce énergiquement. Tout en affirmant que les syndicats n’ont absolument rien reçu comme notification, il parle « de grave entraves aux libertés syndicales consacrée par la Constitution ». « Il est inadmissible, selon le président du SNTE, que la tutelle prenne une décision aussi grave et prononce le divorce avec des syndicats qui ne sont pas en litige avec elle ». « Nous allons rédiger un écrit qui sera remis au ministère de l’Education pour demander de reprendre les relations de travail et le dialogue, notamment sur les dossiers des corps communs et des adjoints d’éducation.
Si aucune réponse ne nous est accordée, nous allons évidemment passer à d’autres actions », affirme t-il. Certains syndicalistes qualifient la démarche de la tutelle de « vengeance » en expliquant qu’il est « révoltant que tous les syndicats payent à la place de certains n’ayant probablement pas respecté la loi ». Autre entrave à l’activité et à la liberté syndicales : l’annulation pure et simple des adhésions des enseignants au sein du syndicat opérée pendant les jours de grève ainsi que tous les PV d’installation. Cette décision ministérielle vient enfreindre plusieurs textes de loi internationaux et la Constitution algérienne. Le préambule de la Constitution fait référence aux libertés syndicales. La convention internationale n° 87 et 98 de l’Organisation internationale du travail, la Déclaration universelle des droits de l’homme, la loi 90-14 du 2 juin 1990 relative aux modalités du droit syndical, modifiée et complétée par la loi 91-30 du 21 décembre 1991 et l’ordonnance 96-12 du 10 juin 1996 sont autant d’instruments juridiques garantissant les libertés syndicales et le droit de grève.
الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
معاينة صفحة البيانات الشخصي للعضو
 
Benbouzid impose le couvre-feu aux syndicats
استعرض الموضوع السابق استعرض الموضوع التالي الرجوع الى أعلى الصفحة 
صفحة 1 من اصل 1

صلاحيات هذا المنتدى:لاتستطيع الرد على المواضيع في هذا المنتدى
المنتدى الأول للأساتذة المجازين في الجزائر :: التنسيقية الوطنية للأساتذة المجازين - آخر الأخبار-
انتقل الى: